Sexualité

En parler avec mon ado

 

Aborder le sujet...

Il n’est pas toujours simple d’aborder la question de la sexualité avec son adolescent·e. Parfois, il peut même nous arriver d’éviter le sujet complètement. Nous pouvons alors être envahis par un sentiment de malaise ou nous pouvons avoir des craintes de ne pas pouvoir répondre adéquatement aux questions de notre jeune.

Dans les premières expériences sexuelles, le jeune vit beaucoup d’insécurité et se questionne sur plusieurs sujets. Dites-vous que s’il veut de l’information, il ira la chercher, que ce soit dans les livres, sur internet, auprès de ses ami·e·s, de ses frères et sœurs, de vous, d’un·e intervenant·e ou de ses partenaires. Si vous lui donnez une information adéquate et que vous vous montrez ouvert dans les discussions, vous augmenterez les chances que votre adolescent·e se tourne vers vous lorsqu’il en aura besoin.

Comment faire pour passer le bon message au bon moment?

Profitez de ses questions

Si votre jeune aborde avec vous certaines préoccupations en lien avec la sexualité («C’est quoi une fellation?», «C’est dégueu un condom…»), c’est un signe que celui-ci démontre un intérêt. Une bonne occasion de discuter du sujet avec lui! Lorsqu’un parent ne sait pas quoi dire, il peut choisir de lui renvoyer la question. Par exemple, «Où as-tu entendu parler de fellation?», «Qu’est-ce qui t’amène à te questionner sur ce sujet?», etc.

Appuyez-vous sur des messages existants

Puisque les messages traitant de sexualité sont omniprésents dans les revues, les journaux, à la télévision, sur le web, sur les affiches publicitaires, pourquoi ne pas vous en servir pour entamer une conversation sur la sexualité avec votre jeune? Celui-ci pourrait donc émettre son opinion et il s’agirait alors d’une bonne occasion pour vous de discuter de valeurs avec lui et du sens que ces messages véhiculent au sein de notre société.

Engagez le sujet de la contraception

Lorsque votre jeune commence à se montrer curieux, c’est signe que c’est le moment de parler de contraception. Mais beaucoup d’adolescents ont des réticences à aborder la sexualité avec leurs parents. Vous pouvez alors utiliser des prétextes: une émission à la télé, un livre sur le sujet posé dans le salon, etc. Vous pouvez aussi lui offrir des condoms ou encore proposer à votre adolescente un rendez-vous médical pour une contraception hormonale.

Proposez des lectures

Donnez à votre jeune des livres d’information sur la sexualité qu’il pourra consulter quand il en aura envie. Vous pouvez aussi lui suggérer la lecture de la section Sexualité du site de Tel-jeunes qui regorge d’informations utiles sur la sexualité, les premières fois, la contraception, les ITSS, etc.

À garder en tête

Sexualité rime toujours avec santé

La plupart des adolescent·e·s n’aiment pas parler de santé sexuelle avec leurs parents. Ils·elles savent qu’ils·elles doivent se protéger, mais ils·elles ne savent pas toujours à quel moment ou comment le faire.

Ce qu’il faudrait dire aux jeunes est que pour faire une bonne utilisation du condom, nous devons le porter du début à la fin des contacts sexuels. Quant à la pilule contraceptive, l’adolescente doit la prendre tous les jours à la même heure, sinon le moyen perd de son efficacité. Sachez aussi que la plupart du temps, le·la porteur·teuse ne présente pas de signe visible de son ITSS.

Pas besoin de tout savoir

Il n’est pas important de savoir si votre adolescent·e est actif·tive sexuellement pour le·la soutenir. Il·elle préfèrera probablement ne pas vous en parler, à moins qu’il·elle ait besoin de votre aide. Si votre adolescent·e vous demande un rendez-vous médical ou le droit d’utiliser un contraceptif hormonal (ex.: la pilule contraceptive), il est fort possible qu’il·elle se sente prêt·e à aborder ces sujets.

La santé sexuelle peut être une porte d’entrée pour parler d’autres aspects de la sexualité et des relations amoureuses. Toutefois, il est possible que la conversation soit brève. Afin de favoriser la communication, évitez que vos échanges prennent la forme d’un interrogatoire. N’oubliez pas qu’en tant que parents, nous n’avons pas besoin de tout savoir au sujet la sexualité de notre jeune. Par exemple, l’accueillir dans ce qu’il vit et répondre à ses questions est parfois bien suffisant!

Besoin de parler?

1 800 361-5085

En savoir plus sur le consentement

Joindre un intervenant LigneParents
Téléphone : 1 800 361-5085  
Tous les thèmes LigneParents
Administration
© 2019 LigneParents Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation