Diversité sexuelle

Défis et attitudes aidantes

Défis

Même pour des parents pour qui l’acceptation de leur enfant tel qu’il est semble évidente, l’adaptation peut être longue et parsemée d’embuches. Ils ont à faire le deuil de l’enfant imaginé et auquel ils se sont attachés. Ils peuvent également ressentir une pression sociale, un souci de faire la bonne chose pour leur enfant, du stress à l’idée que leur enfant soit malheureux, de l’impuissance et de la solitude.

Attitudes aidantes

Le soutien des parents est important pour le bien-être de leur jeune. Il est donc pertinent de réfléchir à nos attentes face aux garçons et aux filles, et aux stéréotypes que nous entretenons. Il est de bon conseil pour notre enfant de démontrer des attitudes favorables à l’égalité des sexes et d’offrir des possibilités variées quant à l’expression de son genre.

Il est important pour un parent de:

Se questionner sur ses valeurs et ses attitudes par rapport au genre.

Par exemple, accepterais-je d’appeler mon enfant par un prénom différent de celui que je lui ai choisi? Accepterais-je de mettre du vernis à ongles à mon garçon? Que dirais-je à ma fille qui veut toujours s’habiller avec les vêtements de son frère? Comment réagirais-je si mon fils me présentait son chum?

Créer un climat d’ouverture dès l’enfance

Sans être homophobe, un parent pourrait tenir des propos hétérosexistes. L’hétérosexisme est le fait de présupposer qu’une personne est hétérosexuelle. Ainsi, sans mauvaises intentions, le parent pourrait demander à sa fille «As-tu un petit chum à l’école?» ou à son garçon «Commences-tu à t’intéresser à des filles?». Or, le vocabulaire que nous choisissons peut faire passer le message à notre jeune qu’il ne répond pas à nos attentes ou qu’il ne cadre pas dans le moule. Le jeune LGBTQ+ pourra interpréter cela comme du rejet de son identité et ce pourrait être plus difficile pour lui de faire son coming out. Nous pouvons alors utiliser un vocabulaire plus ouvert: «Es-tu en amour?», «As-tu quelqu’un dans ta vie?».

Écouter son enfant, l’aimer et le soutenir

Finalement, bien que cela puisse être parfois surprenant ou déstabilisant pour un parent, il est important de croire l’adolescente ou adolescent LGBTQ+ qui fait son coming out, de ne pas douter d’elle ou de lui et de lui dire qu’on l’aime en étant accueillant et à l’écoute.

Il est possible que, pour l’adolescente ou adolescent, son orientation sexuelle ne soit pas encore claire. À cet égard, lui permettre de vivre cette période de questionnements ou de flou identitaire pourrait s’avérer bénéfique. Pour elle ou lui, le fait de parler de ses questionnements à son entourage peut l’aider à se définir et à consolider son identité sexuelle.

Respecter le rythme de son jeune

Le coming out, ou les révélations concernant l’orientation sexuelle, l’identité sexuelle ou l’expression de genre sont des processus très personnels.

C’est la personne qui décide du moment où elle veut dévoiler son orientation sexuelle et à qui elle veut le faire. Il est important de ne pas brusquer notre adolescente ou adolescent alors qu’elle ou il n’est pas encore prête ou prêt. Par exemple, même si vous pensez connaître l’orientation sexuelle de votre adolescente ou adolescent, il peut être traumatisant pour elle ou lui de se faire mettre au pied du mur ou de se faire confronter. Passez plutôt des messages d’ouverture à la discussion et laissez votre enfant venir vers vous au moment qui lui semble opportun.

Faire un effort de tolérance et d’acceptation

Et ce, autant face à l’identité de l’enfant que face aux jugements des autres.

Au besoin, se tourner vers des intervenantes ou intervenants spécialisés

Des intervenantes ou intervenants spécialisés (psychologues ou sexologues), des pédopsychiatres ou des ressources communautaires regroupant des parents qui vivent la même réalité (Enfants Transgenres Canada, Coalition des familles LGBT) peuvent vous aider si vous en ressentez le besoin.

Joindre un intervenant LigneParents
Téléphone : 1 800 361-5085  
Tous les thèmes LigneParents
Administration
© 2021 LigneParents Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation