Santé mentale

Déprime et dépression

 

Déprime ou dépression?

La déprime

Il ne faut pas confondre la dépression avec la déprime ou la tristesse passagère. La déprime ne dure généralement pas plus de deux semaines chez un jeune. Dans la vie, tout le monde a des hauts et des bas. Il est normal d’être parfois déprimé après certains évènements difficiles, des échecs ou des frustrations. Par exemple, si mon jeune vit une rupture amoureuse, il est normal qu’il ressente des émotions difficiles et que son comportement en soit affecté. De cette rupture pourrait découler un manque de motivation général qui aura des répercussions dans sa vie sociale. Tous ces changements, bien qu’ils puissent être inquiétants, sont probablement en lien avec la peine d’amour qu’il traverse et non en lien avec un trouble de santé mentale tel que la dépression. Lorsqu’un évènement déclencheur peut expliquer ce bouleversement émotionnel, c’est généralement signe que l’épisode sera passager.

Il arrive toutefois, après l’évènement en question, que la joie ne revienne pas et que le jeune se sente toujours malheureux, seul et désespéré. Ces sentiments peuvent devenir un trouble de santé mentale s’ils persistent trop longtemps et s’ils se manifestent sur différents plans.

La dépression

Pour les adolescents, la dépression ressemble à une déprime, mais elle se définit comme étant un état de profonde tristesse qui dure généralement plusieurs semaines. La durée varie d’une personne à l’autre, bien qu’en général, une dépression puisse durer entre quelques semaines et plusieurs mois selon le contexte. Il est toutefois possible, pour une minorité de personnes atteintes de dépression, que les symptômes dépressifs persistent au-delà de deux ans. De plus, il est à noter qu’une personne peut vivre plus d’un épisode dépressif au cours de sa vie.

Les symptômes de la dépression sont intenses, persistants et ils ne s’améliorent pas avec le temps:

  • Un jeune touché par la dépression en ressentira les impacts dans les différentes sphères de sa vie (école, travail, santé physique, dans ses relations avec sa famille et ses ami·e·s, etc.).
  • La dépression entraine aussi plusieurs changements qui perdurent dans les comportements, l’humeur et les attitudes. Ainsi, une personne active et enthousiaste peut devenir calme, triste et retirée des mois durant, tandis qu’un élève talentueux pourra voir ses résultats scolaires diminuer ou échouer son année.
  • La plupart du temps, la personne dépressive a le goût de ne rien faire sur une longue période et elle perd son intérêt pour les activités qu’elle appréciait auparavant.
  • Certains maux physiques peuvent apparaître ou témoigner de la détresse psychologique comme le mal de ventre, mal de tête, les tensions musculaires, une grande fatigue.
  • Il arrive aussi que des idées suicidaires se manifestent et que le jeune en dépression adopte des comportements autodestructeurs (par exemple, consommation régulière, automutilation, négligence de l’hygiène et du fonctionnement quotidien, etc.).

Symptômes de la dépression

  • Tristesse et irritabilité
  • Absence d’intérêt et de plaisir à faire des activités
  • Gain ou perte significatifs de poids
  • Difficulté avec le sommeil (difficulté à dormir, trop dormir ou s’endormir tout le temps)
  • Fatigue ou perte d’énergie extrêmes (tout représente un effort surhumain)
  • Sentiments excessifs de dévalorisation (baisse de l’estime de soi) et de culpabilité
  • Difficultés d’attention et de concentration
  • Pensées sur la mort, idées suicidaires
  • Difficulté à répondre à ses besoins de base (manger, se laver, etc.)
  • Changement dans ses habitudes de consommation

La déprime quant à elle est un état de tristesse et d’insatisfaction temporaire.

Dépression : que faire?

Avoir une discussion à ce sujet

Vous pouvez lui faire part de vos inquiétudes ainsi que de votre désir de l’aider. Il est à noter que les attitudes d’ouverture, d’empathie, d’écoute et de soutien sont à privilégier.

L’amener à consulter

Heureusement, tous les jeunes peuvent s’en sortir! Sachant que chaque personne est unique, les traitements peuvent varier. Certain·e·s professionnel·le·s privilégient les traitements pharmacologiques (prise de médicaments), d’autres proposent à leurs patient·e·s un suivi thérapeutique ou encore à leur suggérer une combinaison de ces deux approches (médicaments et thérapie). Votre jeune pourrait voir un·e médecin, un·e pédopsychiatre ou encore un·e psychologue dès que possible selon son âge.

Prendre soin de vous

En tant que parent, il peut être difficile de voir son jeune souffrir. Vous pouvez penser à vous entourer pour passer cette période difficile. Les intervenant·e·s professionnel·le·s de LigneParents sont là pour vous!

Suicide: éléments déclencheurs

Besoin de parler?

Joindre un intervenant LigneParents
Téléphone : 1 800 361-5085  
Tous les thèmes LigneParents
Administration
© 2020 LigneParents Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation