_TJ.BiqQuestions.MoreTopics

De 6 à 8 ans

Compréhension de la mort

Les capacités intellectuelles d’un enfant de 6 à 8 ans s’étant développées au fil des années, il commence à avoir une conception plus réaliste du temps et donc, à mieux comprendre le caractère définitif de la mort. Pour lui, la mort est liée à un corps qui ne respire plus, qui ne bouge plus, qui n’entend plus et qui se décompose. Il s’intéresse d’ailleurs à la transformation du corps humain tout au long de son cycle de vie (rides, cheveux blancs, squelette, etc.).

La plupart des enfants de cet âge pensent encore que la mort ne frappe que les personnes très âgées ou très malades. Et lorsqu’ils sont confrontés à l’universalité de celle-ci, par exemple lors du décès d’un «jeune», cela perturbe inévitablement leurs idées. Certains vont alors craindre d’être également malades et de mourir à leur tour.

Les capacités émotionnelles de l’enfant de 6 à 8 ans s’étant elles aussi développées, il est dorénavant beaucoup plus sensible au décès d’un être cher et est en mesure de ressentir diverses émotions. Néanmoins, en raison de sa grande sensibilité, il peut choisir de mettre en dormance ses propres émotions afin de ne pas augmenter celles de ses proches.

Principales manifestations du deuil

Manifestations sociales

Tristesse, peur d’être abandonné, sentiment de culpabilité (inconscient ou conscient), peur d’être malade ou de mourir, anxiété, sentiment de honte de ne pas être comme les autres enfants, «faux sentiments» de gaieté.

Manifestations physiques

Sommeil agité (cauchemars ou difficulté à s’endormir), augmentation ou perte d’appétit, constipation, diarrhée, régressions (pipi au lit, parler bébé, sucer son pouce), bégaiement, maux de ventre, maux de tête.

Manifestations affectives

Tristesse, sentiment d’abandon, sentiment d’insécurité, inquiétude envers la personne disparue, apparition de «pseudophobies» (ex. peur du noir).

Quand vous avez besoin de parler

C'est confidentiel et professionnel

Accompagnement de l’enfant dans le deuil

  • Répondez franchement à ses questions.
  • Admettez que vous n’avez pas toutes les réponses.
  • Accueillez les émotions que vit l’enfant de manière bienveillante, rassurante et respectueuse.
  • Respectez sa façon de vivre son deuil et son rythme. Par exemple, ce ne sont pas tous les enfants qui pleurent.
  • Aidez-le à exprimer sa souffrance et ses questionnements par des moyens adaptés à son âge. Par exemple par des jeux, des dessins, des activités, des échanges.
  • Parlez-lui, en nuançant vos propos, de ce que vous ressentez. Il n’y a pas de honte à exprimer vos émotions! Vous lui donnez ainsi la permission d’en faire autant.
  • Maintenez autant que possible la routine, les règles et les interdits.
  • Sécurisez-le sur son avenir prochain en lui expliquant, par exemple, «comment, quand et qui» va s’occuper de lui. Rappelez-lui que vous, ainsi que les gens qui l’aiment, êtes là pour lui.
  • Laissez-le choisir un objet ou un vêtement ayant appartenu à la personne décédée. Les souvenirs déclenchés par les sens (toucher/odorat) peuvent l’apaiser.
  • Discutez de l’évolution naturelle des corps.
  • Observez les changements de son propre corps depuis sa naissance.
  • Informez l’école de la situation (si vous le jugez nécessaire).
  • Sachez que des intervenant·e·s peuvent aussi aider votre enfant à passer à travers son deuil.
Joindre un intervenant LigneParents
Téléphone : 1 800 361-5085  
Tous les thèmes LigneParents
Administration
© 2019 LigneParents Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation