_TJ.BiqQuestions.MoreTopics

De 0 à 2 ans

Compréhension de la mort

Votre enfant n’a pas la capacité de comprendre la notion de mortalité. Sa conception de lui-même et de son univers est en pleine formation. Il est en train d’acquérir tranquillement la notion de la permanence de l’objet, c’est-à-dire qu’il commence tout juste à comprendre qu’un objet (personne) peut exister en dehors de lui-même et lorsqu’il est absent. Cela lui fait d’ailleurs vivre beaucoup de tensions et de peurs lorsqu’une personne qui prend soin de lui s’absente. Cela suscite chez lui une angoisse de séparation, puisque pour lui, s’il ne voit plus la personne, celle-ci arrête d’exister et elle ne peut donc plus prendre soin de lui.

La mort, tout comme les expériences de perte et de séparation, est un concept temporaire pour le jeune enfant. Dans son esprit, une personne morte disparait, certes, mais peut revivre ensuite, à un autre moment. Outre les émotions qu’il ressent lorsque la personne aimée n’est pas là pour lui, le concept de la mort n’est pas dramatique pour lui.

Néanmoins, un enfant de cet âge est en mesure de ressentir l’absence corporelle de la personne qui lui prodigue normalement des soins, de l’attention et de l’amour. De plus, il a la capacité de ressentir l’état émotionnel de son entourage et d’y réagir par des comportements.

Principales manifestations du deuil

Manifestations sociales

Crises plus fréquentes, insécurité, angoisse de séparation, dépendance accrue, repli sur soi-même.

Manifestations physiques

Agitation, perturbation du sommeil, constipation, diarrhée, perte ou augmentation de l’appétit.

Manifestations affectives

Pleurs, désir de se faire prendre plus souvent, besoin de s’agripper, irritabilité, impatience, manque d’intérêt.

Accompagnement de l’enfant dans le deuil

  • Trouvez une personne significative, voire importante (idéalement choisie par l’enfant), afin qu’elle prenne la relève auprès de celui-ci et s’assure de répondre à ses besoins physiques, et surtout affectifs, puisque le lien affectif est primordial à la sécurité et au développement de l’enfant.
  • Maintenez autant que possible les routines et les relations familières afin d’assurer un sentiment de continuité et, ainsi, de rassurer l’enfant.
  • Gardez un contact visuel avec lui, bercez-le, cajolez-le, parlez-lui doucement de ce qui est arrivé. L’enfant ne comprend pas les mots, mais il saisit très bien les émotions et l’amour dans les échanges. Il captera donc votre réconfort.

Quand vous avez besoin de parler

C'est confidentiel et professionnel

Joindre un intervenant LigneParents
Téléphone : 1 800 361-5085  
Tous les thèmes LigneParents
Administration
© 2019 LigneParents Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation