Comportements

Discipline

 

Une règle, c’est personnel

Une règle familiale, c’est une limite, un cadre, une norme, une vision éducative, mais aussi le reflet des valeurs familiales. Les valeurs ont une signification personnelle pour chacun; elles inspirent nos gestes, nos décisions et elles sont différentes d’une famille à l’autre. Quand votre jeune réussit à semer un doute dans votre esprit en vous répliquant que les parents de son ami·e sont beaucoup moins sévères que vous, rassurez-vous! En effet, nous ne priorisons pas tous les mêmes valeurs et donc les règles ne sont pas les mêmes dans chaque famille!

Une règle en lien avec une valeur est plus efficace

En général, pour être efficaces, les règles familiales doivent être en lien avec une valeur. Pourquoi? Pour vous permettre d’expliquer à votre jeune la direction que vous souhaitez donner aux différentes règles de la maison. Quand nous saisissons le sens d’une règle, il est généralement plus facile d’y adhérer.

Par exemple: «Tout le monde ramasse ses affaires dans la maison et chacun débarrasse son assiette après le souper.». Cette règle, en plus de servir de référence et de cadre, reflète des valeurs: respect de l’autre, propreté et responsabilisation.

Différentes visions

Un parent peut choisir d’envisager la discipline comme:

  • Un apprentissage et une formation pour son jeune: il apprend des stratégies de résolution de problèmes, un fonctionnement qui lui sera utile dans d’autres dimensions de sa vie. De plus, il apprend à faire un tri entre les comportements acceptables et ceux qui ne le sont pas.
  • Un accompagnement: l’adolescent·e est accompagné·e dans son cheminement vers la vie adulte et vers l’autodiscipline.
  • Un geste d’amour: discipliner, c’est aussi aimer son enfant!

Les pièges de la discipline

Prendre conscience des pièges de la discipline, c’est aussi prendre conscience de nos valeurs, de nos besoins, mais surtout de notre manière d’intervenir avec notre jeune.

Les émotions

Les émotions peuvent rapidement prendre le dessus dans certaines situations. Il arrive donc qu’il ne soit pas simple d’appliquer les mesures disciplinaires nécessaires, même s’il s’agit de mesures que le parent a lui-même fixées.

Vouloir être aimé à tout prix

Le désir des parents d’être aimés à tout prix peut rendre difficiles les situations où ils doivent discipliner leur jeune. En effet, lorsque le jeune est contrarié, il peut donner l’impression de ne plus aimer ses parents. Il est alors tentant pour les parents de répondre aux désirs de l’enfant plutôt qu’à ses besoins.

Passer ses rêves à l’enfant

Il peut être tentant de voir son jeune comme une extension de soi et de lui demander, explicitement ou implicitement, qu’il·elle réalise vos propres rêves, qu’il·elle dépasse vos échecs. Imposer vos rêves peut s’avérer frustrant pour votre jeune ainsi que pour vous. Cela pourrait même l’amener à rejeter certaines règles disciplinaires, les considérant comme injustifiées.

Croire que la conséquence est déjà efficace

Il faut se donner du temps pour mettre en place une conséquence. Le parent a intérêt à essayer plusieurs fois une même stratégie avant de l’abandonner. Une conséquence apporte rarement les modifications souhaitées dès la première fois surtout si le comportement inacceptable est présent depuis un bon moment!

Prendre les choses personnellement

Il est parfois tentant de confondre certains comportements dans le développement de notre enfant avec des affronts. Si les comportements sont interprétés comme des attaques personnelles, il est possible que le jeune soit vu négativement et que cela teinte l’ensemble des interventions et de la relation affective parent-enfant.

Vouloir être un parent parfait

Il est tout à fait normal de vouloir se sentir compétent. Cependant, poussé à son extrême, ce besoin peut devenir une exigence: être le parent parfait, celui qui suit le mode d’emploi à la lettre. Difficile quand un tel mode d’emploi n’existe pas! Cela peut parfois même amener le parent à vivre beaucoup d’insécurité dans ses interventions disciplinaires ou dans l’ensemble de sa relation affective avec le jeune.

Peur que son enfant s’éloigne

Parfois, il peut être difficile de gérer le fait que notre jeune doit apprendre à devenir plus autonome et donc que sa relation avec nous est appelée à changer. Cela peut contrarier notre besoin de sentir que notre jeune a besoin de nous. Il peut alors devenir très difficile de le soutenir dans sa démarche d’autonomie et d’affirmation.

Peur de perdre son pouvoir

La ligne peut parfois paraitre mince entre discipline et contrôle, entre limite et pouvoir. La relation disciplinaire avec le jeune peut devenir un champ de bataille. Il peut arriver à un parent de choisir, consciemment ou pas, d’utiliser des mesures disciplinaires pour satisfaire des frustrations émotives ou pour contrarier son enfant quand ses comportements lui déplaisent. Cela peut entraîner fermeture, intolérance et rébellion face au parent.

Encore des questions?

1 800 361-5085
Joindre un intervenant LigneParents
Téléphone : 1 800 361-5085  
Tous les thèmes LigneParents
Administration
© 2019 LigneParents Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation