Au sein de la famille

Famille immigrante

En immigrant dans un nouveau pays, les enfants et les adolescents, tout comme les parents, vivent de grands changements : des pertes, des deuils, mais également des aventures, des gains et des découvertes. L’immigration peut donc mener à développer des forces et un sens de l’adaptation. 

Les enfants et adolescents vivront cette expérience à leur rythme, en fonction de leur compréhension, de leur propre vécu et avec leurs propres émotions.

Enfants

Bien que les enfants soient tous uniques, on note que chez les tout-petits c’est l’éloignement de la famille élargie et l’absence des repères habituels (liée au changement de maison, de nourriture, de langue) qui représentera une perte importante et insécurisante. 

Pour l’enfant d’âge primaire, la perte des camarades de classe, des sports et des loisirs peut être une période difficile et qu’il doit vivre en même temps que l’adaptation à un nouveau milieu scolaire et, dans certains cas, à une nouvelle langue.

Comme parent, nous sommes la première source de sécurité pour nos enfants et, très souvent, ceux-ci vont bien vivre les changements liés à l’immigration, avec l’aide du temps et l’appui de leur entourage familial proche. Les contacts avec le pays d’origine, comme parler aux proches, entendre la langue ou la musique du pays, partager un repas connu ou jouer à des jeux ressemblant à ceux qu’ils connaissaient, peuvent aussi représenter un bon point de transition pour soutenir les enfants durant cette période.

Parler du racisme avec votre enfant

Adolescent.e.s

Tout laisser pour tout recommencer n’est pas facile quand on est adulte. Alors quand on est adolescent.e, immigrer peut représenter un grand bouleversement.

Pour les adolescent.e.s, les amitiés sont essentielles. La séparation avec les ami.e.s est souvent vécue comme une épreuve et la socialisation dans le nouveau réseau peut parfois être difficile, d’autant plus que le jeune est à l’âge où il construit son identité et qu’il devra le faire dans un nouvel environnement. 

À la suite de l’immigration, votre adolescent.e devra retrouver une identité au sein d’un groupe, se faire accepter alors qu’il n’est pas encore très sûr de lui. Il peut donc vivre une période d’isolement qui peut lui faire vivre bien des émotions ou de l’anxiété.

Des pistes pour faire face à tout cela

  • Il faut savoir rassurer les enfants face à cette période de changements sans nier les défis ou leurs peurs. Vous pouvez aussi leur rappeler votre présence et votre amour, qui représente une forme de stabilité dans tous ces changements.
  • Être à l’écoute de votre adolescent.  Il est nécessaire de savoir écouter ce qu’il vit, de respecter sa position et ses émotions.
  • Respecter le rythme de chacun. Toute votre famille ne va pas s’adapter à votre nouvelle vie au même rythme. Pour certains, ça ira vite, pour d’autres, ça prendra plus de temps.
  • Ne pas hésiter à demander de l’aide afin de mieux connaître les ressources disponibles pour les familles dans votre nouvelle communauté ou pour vous appuyer dans vos démarches et ainsi vous libérer du temps pour la famille.

Accompagner son ado entre deux cultures

L’adolescence est le moment où l’on construit son identité. C’est aussi à cette période que les jeunes cherchent à obtenir plus d'indépendance et souhaitent davantage se rapprocher des amis et se faire reconnaitre par leurs pairs.

En plein processus de formation identitaire, l’adolescent.e immigrant.e, comme tout adolescent, doit faire ses propres choix et développer ses propres valeurs. Ce processus est marqué par l’influence de la culture de leur pays d’origine (ou de celui de ses parents) et de la culture du pays d’accueil, ce qui peut parfois complexifier le travail de construction identitaire. Pour un.e adolescent.e, avoir de multiples appartenances culturelles peuvent être source d’enrichissement personnel, mais aussi de déchirement ou de conflits.

On note cependant que la majorité des adolescents issus de l'immigration (ou de familles immigrantes) arrive, avec le temps, à se construire une identité qui leur est propre, les jeunes puisant ce qu’ils valorisent parmi de multiples sources d’influences. Ainsi, pour la plupart des jeunes, il est fort possible de ressentir une appartenance à son pays d’origine (ou au pays d’origine de ses parents) et également à son pays d’accueil.

Plusieurs acteurs jouent un rôle dans la construction identitaire des jeunes: l’école, les professeurs, les entraîneurs, les amis, et bien sûr, les parents. Même si notre relation avec notre enfant se transforme quand il entre dans l’adolescence, cela ne veut pas dire que notre influence disparaît, mais bien qu’elle se modifie. Les parents d’adolescents ont, en effet, un rôle d’accompagnement important durant cette période de changements.

Rôle des parents

Quand la famille navigue entre deux cultures, le rôle des parents d’adolescents implique entre autres de :

Garder le contact

Garder le contact avec son adolescent.e:  Être présent.e, écouter son jeune, s’intéresser à ses influences, rester ouvert à ses émotions et ses questionnements sans toutefois le forcer à vous parler.

Valoriser les forces

Valoriser son jeune, encourager son estime en soulignant ses forces et en parlant positivement de sa différence.

Encourager les multiples influences

Encourager les contacts et valoriser les influences des différents groupes culturels présents dans la vie de votre jeune. L'adolescent.e immigrant.e doit travailler à réconcilier ses multiples influences et le fera avec plus de facilité s’il n’a pas à renoncer à l’une de ses identités, et donc s’il peut vivre, apprécier et exprimer la culture de son pays d’origine, tout comme celle de son pays d’accueil.

Que faire lorsque...

Mon enfant vit de la discrimination

Il est évident que si votre enfant vous dit vivre de la discrimination, cela vous fera vivre plusieurs émotions. Il est toutefois important de ne pas laisser vos émotions prendre toute la place quand vous parlerez avec lui.elle. 

• Écouter votre enfant, le féliciter d’en parler. 
• Bien entendre son vécu et les émotions que ça lui fait sentir.
• Outiller votre enfant pour faire face à cette situation. Lui nommer que ce n’est pas acceptable et l’accompagner dans la rechercher de piste de solutions. Veut-il en parler à un adulte responsable? Veut-il se confier à un intervenant? Sent-il qu’il a l’appui de ses ami.e.s?
• Cet événement lui fait peut-être vivre de l’insécurité. Aidez-le à trouver ce qui pourrait lui permettre de se sécuriser. 

Mon adolescent.e se sent isolé.e

L’adolescence est une période où le groupe d’amis devient plus important. Les ami.e.s permettent de partager ses loisirs ou ses passions, de développer un sentiment d’appartenance et de fierté. Toutefois, certain.e.s adolescent.e.s immigrant.e.s pourraient trouver difficile de créer de nouveaux liens.

 Comment les soutenir :
• Écouter le besoin de se distancer de la famille, tout en restant disponible.  Votre adolescent.e doit savoir qu’il peut compter sur vous. 
• Lui proposer de participer à une activité qu’il.elle aime ou d’essayer une nouvelle activité où il.elle pourrait rencontrer de nouvelles personnes. 
• Proposer des occasions de faire des rencontres, sans forcer les choses. 
• L'encourager à s’informer au sujet des services offerts aux jeunes dans sa nouvelle communauté. 

Mon jeune s’oppose à certaines valeurs familiales

L’adolescence est une période développementale importante où la définition de l’identité est à l’honneur. Chez l’adolescent, des tensions peuvent naitre entre ses besoins d’autonomie et d’individualisation et son besoin de conformité avec l’entourage. En lire davantage ici.

Quand vous avez besoin de parler

Joindre un intervenant LigneParents
Téléphone : 1 800 361-5085  
Tous les thèmes LigneParents
Administration
© 2020 LigneParents Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation