Amis et amour

Peine d'amour: émotions, intensité et durée

Émotions, intensité et durée

Il n’est jamais facile de traverser une rupture amoureuse. Cela sera d’autant plus difficile pour un·e adolescent·e qui le vit pour la première fois. N’ayant pas de repère, il·elle peut vivre une grande souffrance et penser que celle-ci ne le·la quittera jamais.

La peine d’amour est accompagnée de beaucoup d’émotions: par exemple, une réelle sensation de douleur, des sentiments d’abandon, de peur ou de vide; une perte de concentration, d’énergie ou de motivation; une perte d’espoir; des changements de l’appétit ou du sommeil; une grande fatigue; etc. Tout cela est normal. Pour certains jeunes, nous pourrions même comparer ces symptômes à ceux d’un sevrage.

Une peine d’amour est souvent vécue comme un deuil. En effet, perdre quelqu’un que nous aimons, c’est vivre le deuil de ce que nous aimions chez l’autre, c’est faire le deuil des projets ou des rêves que nous avions avec cette personne, d’un certain statut dans le groupe d’ami·e·s, de certaines habitudes comme de l’appeler tous les soirs, etc.

L’intensité et la durée d’une peine d’amour varient d’une personne à l’autre et chacune la traverse à son rythme. Nous avons tendance à croire qu’une peine d’amour doit être oubliée au plus vite. Or il faut prendre un certain temps pour guérir. Cela peut prendre des jours, des semaines et même des mois pour certain·e·s. Il est à noter que la détresse reliée à la peine d’amour ne dépend pas de la durée de la relation. Par exemple, un·e adolescent·e pourrait vivre une très grande peine d’amour, et ce, même si la relation n’a duré que quelques jours ou quelques semaines.

Joindre un intervenant LigneParents
Téléphone : 1 800 361-5085  
Tous les thèmes LigneParents
Administration
© 2019 LigneParents Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation